US Beaurepaire handball: Forts et Verts !

Bièvre - Valloire Handball

Publicité

2016-2017
News
COUPE DE FRANCE: A LA PROCHAINE...
< | >

COUPE DE FRANCE: A LA PROCHAINE...

Publié le 17 avril 2017

Dimanche 16 Avril, à Lempdes (63), nos féminines ont buté en quart de finale contre un adversaire accrocheur. Mais n'était-ce pas déjà un beau cadeau que d'être là?

Pour les filles de Franck comme pour les supporters, il y avait quelque chose d'inespéré dans notre présence à ce niveau de la compétition. On s'en souvient, cette qualification avait été obtenue à l'issue d'une séance de tirs au but à Caluire. Mais en coupe il est toujours permis de rêver et tout restait possible Dimanche, Bercy était déjà quelque part dans nos têtes.

Une soixantaine de supporters avaient fait le déplacement, y compris notre Maire Philippe Mignot, et les garçons avaient envoyé la veille des ondes positives en se qualifiant en demi-finale de coupe d'Isère. Nos joueuses, très tendues à l'entrée sur le terrain, se sont appliquées à exploiter leur jeu de vitesse et leur défense agressive, et à la mi-temps le petit score (4 à 9) était bien en notre faveur. Que s'est-il passé ensuite? L'enjeu a-t-il durci les bras, ou les ballons sans colle (interdite dans ce gymnase) ont-ils nui à la précision des tirs? Ce fut une succession de poteaux et d'arrêts de gardiennes. A ce jeu-là, les filles d'Auneau ont repris confiance et inversé la tendance, alternant tirs de loin et buts de contre-attaque pour sceller leur qualification par 15 à 12. Il faut les féliciter, d'autant qu'elles ont répété l'exploit en demi-finale et que ce sont elles qui iront à Bercy.

On pourra dire que le match était à notre portée, mais la seule vérité est le score final. Que la déception ne nous empêche pas de rebondir sur notre objectif en championnat, et surtout adressons un grand merci aux joueuses, au staff et aux supporters pour nous avoir fait vivre ces moments d'émotions contrastées! On recommence l'année prochaine?

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.